PROJET D´ÉDITION

PROJET D´ÉDITION

pOST:mETRO:pOLIS

(Ce qui reste) dans l´après

_______________

POSTMETROPOLIS est un projet d’édition de textes en ligne (avec DOI) et de livres sur papier (avec ISBN).

La production éditoriale, à but non lucratif, fait partie des activités d’une association culturelle. La langue des produits éditoriaux est le castillan, mais certains d’entre eux peuvent être traduits en anglais. Toute l’information de la page est proposée en castillan, galicien, basque, catalan, français et anglais.

 

POSTMETROPOLIS justifie son nom comme une façon de mettre en avant la grandissante perte de centralité à l’échelle mondiale de la culture occidentale en général et européenne en particulier. Les processus de globalisation économique et financière sont en train de produire également des effets sur la géopolitique de la culture, l’identité civilisationnelle et la référentialité épistémologique. Au fur et à mesure que l’Occident perd de son importance et voit diminuer sa place au sein de l’ordre global, les grands épistèmes qui ont accompagné son hégémonie économique, politique et militaire font l’objet d’une critique sans précédent qui dévoile et met en lumière leurs faiblesses idéologiques et leur forte contextualité civilisationnelle. Une bonne partie de cette critique est issue de nouveaux savoirs situés dont le fondement est la pensée postcoloniale, mais cette connaissance demande à être complétée par une prise de distance critique qui provient aussi de la métropole occidentale en déclin.

Face à l’histoire de l’Occident apparaît ainsi un scénario post métropolitain dont certaines portées culturelles et intellectuelles constituent un objet d’intérêt majeur pour cette maison d’édition. Son souhait est de contribuer à suivre leurs traces, à les analyser et à s’en faire l’écho dans la mesure où elles participent à la conscience de cette émergente condition post métropolitaine. Le devenir de la transformation en post métropole est un processus qui, déjà de lui-même, mérite d’être étudié en tant que phénomène historique, mais il a aussi l’atout de resituer radicalement le regard historique sur la connaissance de la réalité dans son ensemble, en situant de manière décisive dans le passé des représentations et des conventions qui ont été considérées, jusqu’à une période récente, comme naturelles, permanentes et universelles, voire universalisables, confondues avec “l’humain”.

Une fois resituées dans le passé, historicisées, ce qui reste est essentiellement un “dans l’après”, qui est la principale réalité culturelle avec laquelle nous cohabitons au XXI siècle et dont les expressions les plus réfléchies donnent un sens à notre activité éditoriale.

 

Le terme postmetropolis a déjà été utilisé auparavant, notamment dans l’ouvrage portant ce titre de l’urbaniste radical nord-américain Ed Soja, qui l’emploie pour définir les changements dans les grandes villes à l’ère de la globalisation. La signification qu’il acquiert dans cette entreprise éditoriale est différente car de nature plus globale et ambitieuse: à travers ce terme, il s’agit de considérer l’ensemble de phénomènes associés à la perte de statut du Vieux Continent dans la géopolitique mondiale, des phénomènes qui touchent en particulier les savoirs des experts et les épistèmes qui ont accompagné l’hégémonie occidentale et sur lesquels les Sciences Sociales modernes trouvent leur appui. A leur tour, ces phénomènes ne peuvent être compris adéquatement que par un type d’activité intellectuelle qui consiste à “penser historiquement” le présent et le futur.

Cette maison d’édition trouve son espace sur le net et fonctionne à travers un système de versement télématique de donations ou de collaborations économiques qui rend possible le maintien de notre activité et son développement par l’édition de nouveaux textes; certains d’entre eux sont publiés au format livre sur papier, avec ISBN et prix de vente au public, et distribués par le service postal moyennant des frais d’envoi.

Notre maison d’édition entame sa marche avec 13 textes provenant des Ediciones Contratiempo et dotés d’une nouvelle mise en page, auxquels s’en ajoutent 4 qui sont publiés à l’occasion du début de cette activité éditoriale.

 

POSTMETROPOLIS intègre quatre collections:

Collection POST

Collection METRO

Collection POLIS

Collection ANCESTROS

Collection TRACES qui propose un choix de traductions vers l’anglais parmi les textes des quatre collections précédentes.

SELECTION  de Livres sur papier.

Les collections sont actualisées par la présentation de projets de publication envoyés à l’adresse postale de la maison d’édition. Pour l’instant, les projets ne sont pas soumis à évaluation, mais approuvés par l’équipe d’édition selon des critères de cohérence, d’effort et de pertinence.

Les textes sont édités par les membres de l’équipe d’édition, dont le travail est rétribué en fonction des donations et des ventes de livres sur papier de chaque projet. La maison d’édition organise aussi de campagnes publicitaires sur le net à l’occasion de l’éditions de nouveaux textes qui, à priori, a lieu deux fois par an à des dates précises, le 1er juin et le 15 décembre.

La maison d’édition estime le droit d’auteur à 20% du montant reçu des donations après s’être acquittée des frais d’édition.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.